jeudi 22 décembre 2016

Une intervention radiophonique d'Acrimed 69


Le 22 décembre, Delphine et Laurent du "Canut infos du jeudi" (19h00 / 20h00)  nous ont conviés dans leur journal pour y parler des dérives du journalisme politique en période de campagne électorale. On y a parlé dans un premier temps de sondages et puis ensuite de la surexposition médiatique d'un certain ancien ministre de l'Economie.


C'est à écouter sur ce lien :

https://blogs.radiocanut.org/canutinfos-jeudi/


La grille des programmes de Radio Canut avec les liens sur les blogs des émissions :

https://www.radiocanut.org/index.php/grille-des-programmes

vendredi 16 décembre 2016

Vu, lu sur Internet

Sur le site de Rebellyon :
"MET', le magazine de la métropole de Lyon. Un dépliant publicitaire sous acide"
"Le « magazine d’information de la Métropole de Lyon » ne se contente pas de porter un nom de drogue. Ses contenus transmettent une vision hallucinée et très éloignée de la réalité que connaissent la plupart des habitant-e-s de l’agglomération. Des contributeurs de Rebellyon ont lu le numéro de septembre-octobre. Planant.
Sur le site de Rue 89 Lyon
"Docu sur le parc OL : un journaliste de France 5 agace Gérard Collomb"
"Dans le cadre du documentaire de France 5 "Pour quelques hectares de plus", le maire PS de Lyon Gérard Collomb était interviewé à propos du projet du grand Stade, autrement appelé parc OL.
Alors quel e journaliste l'interroge pour savoir pourquoi la Métropole a dépensé autant d'argent public, environ 200 millions d'euros, pour ce grand stade complètement privé, le sénateur-maire sort de ses gonds"
Sur le site du Monde :
"François Ruffin profite de l'antenne de France Inter pour critiquer la "vision patronale" de l'économie qui y existe. 
Le réalisateur de "Merci patron!" songe à se présenter aux législatives à Amiens. mais il n'avait pas vraiment envie de parler de ça pendant la matinale du 14 décembre.
Sur le s

vendredi 18 novembre 2016

Agenda Novembre-Décembre

NOVEMBRE

- Mardi 22/11
[CONFERENCE ; INTELLECTUELS]

Sciences- Po Lyon, Grand Amphi à 18h30

"La vie intellectuelle en France" : entretien- rencontre avec Laurent Jeanpierre, sociologue, et Christophe Charle, historien. Soirée animée par Caroline Broué (productrice à France culture)

"Comment construire une histoire de la vie intellectuelle détachée d'une approche disciplinaire oi personnifiée ? C'est le pari que relèvent L. Jeanpierre et C. Charle dans La vie intellectuelle en France"(Seuil, 2016). Couvrant une période de la Révolution fraçaise à nos jours, ils proposetn une vaste lecture des courants de pensée, des mouvements souterrains, des moments d'effervescence et des courants marginaux, construisant une histoire renouvelée des idées, de la vie culturelle, scientifique, littéraire et artistique."

Entrée libre sur réservationwww.villagillet.net
Infos pratiques : Grand Amphi de Sciences-Po, rue Appleton, 69007 Lyon. Tram T2, arrêt Centre Berthelot.

- Samedi 26/11
[RENCONTRE ; MAZAURIC]

Maison des Associations (MJC St Jean) à 15h00


Le journal L'improbable propose une rencontre avec Claude Mazauric pour son ouvrage Au bord du gouffre (Arcane éditions).

"Journal passionnant d’un intellectuel communiste, historien internationalement reconnu de la Révolution Française, et l’époux de Simone : trois fils directeurs de ce journal personnel finalement devenu livre. Édition qui se comprend : habitué des la recherche, des compte-rendu de colloques, rencontres de spécialistes, d’articles, de livres, Claude Mazauric a pris le pli d’être extrêmement rigoureux lorsqu’il parle d’un objet quel qu’il soit, particulièrement d’un livre. C’est donc naturellement que ce journal constitué de notes précises développées et critiques est devenu livre.
Et c’est un lecteur formidable : plus de cinquante livres sont ainsi abordés, dont beaucoup font l’objet d’un compte-rendu critique, mais aussi des revues, de "La Pensée" à "Medium" en passant par "Le Projet", "Actuel Marx", mais aussi le "bulletin Flaubert", ou celui de la "Société d’Histoire Moderne et Contemporaine". Parmi les livres - ah ! sa défense du livre-papier ! - une bonne trentaine de livres d’histoire ou d’essais, mais aussi une dizaine de romans.
Il nous parle de son engagement de communiste en faveur du Front de Gauche et de Mélenchon pour lequel il a une grande admiration, des régionales, des fêtes locales du PCF, de ses rendez-vous militants, de ses interrogations sur l’actualité. Il nous parle de sa vigne, de son verger et des travaux induits.

Entrée libre
Infos pratiques : Maison des associations, 5 place St Jean, 69005 Lyon. Métro D arrêt Vieux Lyon.

- Samedi 26/11
[CINE-DEBAT ; GAZ DE SCHISTE]

Bibliothèque Municipale de la Part-dieu de 15h à 18h 

Projection du film "NO GAZARAN ! ", en présence de la réalisatrice Carole Menduni et de Robert Pilli du Collectif Stop Gaz de schiste.

"Début 2011, des citoyens du sud de de la France découvrent que des permis de forage pour l'exploitation du gaz de schiste ont été accordés dans le plus grand secret. l'alerte est aussitôt lancée et provoquera une mobilisation citoyenne exemplaire qui fera reculer les industriels et l'Etat"

Entrée libre
Infos pratiques :Bibliothèque Part-Dieu: 30 boulevard Vivier-Merle 69003 Lyon / Tél : 04 78 62 18 00 / Métro et trams arrêts Gare Part-dieu. Entrée libre.

- Mardi 29/11
[RENCONTRE ; ANDRE GORZ]

Librairie Terre des livres à 19h00

"Rencontre avec Willy GIANINAZZI, auteur de André Gorz, une vie (La Découverte, septembre 2016).
En présence de Maud INGARAO, traductrice de l’ouvrage d’André GORZ : Le fil rouge de l’écologie, Entretiens inédits en français, édition établie et présentée par Willy Gianinazzi, traduction par Postface d’Erich Hörl, éd. EHESS.

"Cette première biographie d’André Gorz (1923-2007) retrace le parcours de l’un des penseurs les plus clairvoyants et innovants de la critique du capitalisme contemporain. Marqué par les pensées de Marx, Husserl, Sartre et Illich, Gorz pose la question fondamentale du sens de la vie et du travail (...).
Anticapitaliste, marxiste d’un type nouveau, il est très proche de l’extrême gauche italienne et incarne l’esprit de 68. Il est aussi l’un des premiers artisans de l’écologie politique et de la décroissance. Une pensée en mouvement, au service de l’autonomie, du temps libéré, de l’activité créatrice et du bien-vivre. L’intellectuel André Gorz, rédacteur aux Temps modernes, se double du journaliste qui signe ses articles Michel Bosquet dans L’Express avant de participer à la fondation du Nouvel Observateur. Cette biographie d’une figure singulière, à la croisée de la littérature, de la philosophie et du journalisme, est aussi l’occasion de revisiter un demi-siècle de vie intellectuelle et politique, un voyage au cours duquel on croise Sartre et Beauvoir, mais aussi Marcuse, Castro, Cohn-Bendit, Illich, Guattari, Negri et bien d’autres."

Entrée libre
Infos pratiques : Terre des livres, 86, rue de Marseille, 69007 Lyon. 
Pour tout renseignement, commande, devis : 09 505 8 84 22 ou terredeslivres@free.fr


DECEMBRE

- Jeudi 01/12
[CINEMA; VIEILLESSE]
MJC Saint -Jean du Vieux Lyon à 20h00 

"Vieillir autrement. Quelles alternatives ?" 
Projection du film « Nous vieillirons ensemble, la saga des Babayagas » de Jean Marc La Rocca, suivi d’un débat sur les alternatives possibles au système ordinaire de prise en charge de la vieillesse.

Infos pratiques : MJC St jean, 5 Place St Jean, 69005 Lyon / tel : 04 78 42 48 71 / Metro : ligne D arrêt Vieux Lyon


- Samedi 03/12
[RENCONTRE ; REVUE Z]

Librairie Terre des livres à 15h00

"Bonne femmes, mauvais genre", rencontre autour du dixième numéro de la revue Z, publication annuelle d'enquêtes et de critique sociale.



Intitulé « Bonnes femmes, Mauvais Genre », ce dixième numéro de la revue plonge dans les questionnements féministes à partir d’enquêtes de terrain réalisées à Marseille.

Le 8 mars 2016, pour la Journée internationale des droits des femmes, l’humoriste Jean-Marie Bigard, auteur d’un célèbre sketch sur le « lâcher de salopes », se produisait à Marseille en clôture du « Festi’femmes », organisé par une ancienne adjointe à la culture de la ville. Que penser du fait que ce genre d’événement soit si souvent porté par des femmes – blanches et bourgeoises, proches des notables ? Est-ce un hasard si cela se passe dans la grande ville qui compte le plus de pauvres en France ? Les Marseillaises sont de celles qui sont si bas, paraît-il, qu’il est légitime de les écraser. Qu’est-ce que ça coûte, de mépriser la vulgarité des « cagoles », descendantes de ces Italiennes travaillant à l’usine, si exploitées qu’elles survivaient en se prostituant le week-end ? Qu’est-ce qu’on risque, à mépriser les choix des femmes voilées, traitées d’esclavagistes par la ministre des droits des femmes ?

Sur fond de dominations de race et de classe, ce numéro propose une plongée dans les luttes de femmes, individuelles et collectives, des grèves de femmes de chambre aux marches de nuit non-mixtes, en passant par les luttes des militantes de quartiers populaires contre le mépris et les résistances au pouvoir médical.

Entrée libre
Infos pratiques : Terre des livres, 86, rue de Marseille, 69007 Lyon. 
Pour tout renseignement, commande, devis : 09 505 8 84 22 ou terredeslivres@free.fr



- Mardi 06/12
[RENCONTRE ; ROMS]

Maison des Passages de 19h00 à 21h00 

Roms, Voyage chez les autres", 
Rencontre littéraire avec Jean Duflot  autour de son ouvrage Roms, voyage chez les autres (éditions A plus d'un titre), ponctuée de lectures d'extraits et de respirations musicales)



Pourquoi ce choix des Roms ? À quoi tient ce privilège d’occuper le devant de la scène médiatique, de monopoliser la sollicitude des plus hautes instances européennes et l’appréhension farouche des gouvernements ? Ces « parias » ne seraient-ils pas d’abord victimes d’une sorte d’auto-exclusion atavique liée à leur mode de vie errante ?
L’entrelacement de questions rationnelles et de préjugés n’est pas toujours facile à démêler. C’est l’un des objectifs de ce premier volet de l’enquête de montrer comment les représentations et les stéréotypes confortent l’inertie ou la malveillance officielle."


Entrée libre
Infos pratiques : Maison des Passages, 44, rue Saint Georges, 69005 Lyon / Tel : 04 78 42 19 04 / Métro Ligne D arrêt Vieux Lyon.




- Mardi 06/12
[CONFERENCE ; MEDIAS; TERRORISME ]

Amphithéâtre de l'Université de Lyon de 18h à 20h

"Médias et terrorisme : la question de l'ennemi intérieur"" : conférence débat de Isabelle Garcin-Marrou (Sciences de l'information et de la communication, Sciences-po Lyon).

"Les violences terroristes sont communément entendues comme une guerre menée contre les États démocratiques, notamment parce que ces violences remettent en cause le contrat social et le caractère pacifié des rapports politiques et sociaux en démocratie. La violence, en bousculant la démocratie, perturbe également la sphère d’exercice des médias, qui ne réagissent pas tous de la même façon à cette perturbation, des différences pouvant apparaître selon les types de violence et selon les époques. Les événements récents montrent cependant des effets de resserrement du champ symbolique et discursif. C’est donc pour éclairer cette question spécifique de l’irruption du terrorisme et de ses répercussions sur le travail et le discours des médias que l’on reviendra sur les logiques d’action des médias (tant face à la violence que face à l’État) ; par une question des émotions sociales et, enfin, sur la question de « l’ennemi intérieur ». L’intervention se propose ainsi d’examiner les enjeux des discours médiatiques face à des violences qui excèdent l’exercice communicationnel. La question spécifique des violences commises par des membres de la société visée – et des réactions de cette société - sera abordée."
Infos pratiques : Université Lyon, 90, rue Pasteur, 69007 Lyon


- Mercredi 07/12
[CONFERENCE ; DEMOCRATIE ; AMERIQUE LATINE]

Bibliothèque Municipale de la Part-dieu à 18h30 

"Le populisme, le peuple et la Démocratie : le modèle latino-américain à l'épreuve" : conférence débat de Federico Tarragoni, chercheur en sociologie.

"Pour F. Tarragoni, le populisme latino-américain a généré un emporwerment des exclus et une nouvelle aspiration des masses populaires à être un peuple". Le populisme est l'un des concepts les moins maitrisés et pourtant les plus obstinément présents dans le débat public contemporain. Dans les démocraties européennes, le concept désigne, malgré le flou sémantique qui l'entoure, une pathologie politique consistant à feindre une proximité entre gouvernants et gouvernés, à abuser de l'appel au peuple, à flatter son sens commun et ses bas instincts, et à promettre sans se donner les moyens de réaliser. Le populisme serait ainsi soluble dans la démagogie et apparenté à une rhétorique illusionniste. En s'appuyant sur une enquête historique et sociologique sur l'Amérique latine, F. Tarragoni prend résolument le contrepied de cette analyse et propose une explication novatrice du phénomène"

Entrée libre
Infos pratiques :Bibliothèque Part-Dieu: 30 boulevard Vivier-Merle 69003 Lyon / Tél : 04 78 62 18 00 / Métro et trams arrêts Gare Part-dieu. Entrée libre.


jeudi 17 novembre 2016

Lire : "Sa liberté d'expression est en danger : soutenons Lorànt Deutsch !"

Le 28 octobre dernier, Vincent Bollenot, d'Acrimed 69 publiait un article sur le site national d'Acrimed.

Sa liberté d'expression est en danger : soutenons Lorànt Deutsch !

Alors que Lorànt Deutsch est au centre d’une polémique concernant un mystérieux compte Twitter par l’intermédiaire duquel il aurait copieusement injurié et menacé ses détracteurs et détractrices [1], nous avons décidé de revenir sur une autre récente « affaire » impliquant le comédien-essayiste, et plus spécifiquement sur son traitement médiatique.
Lorànt Deutsch devait donner une conférence à des collégiens et collégiennes de Trappes le 4 novembre 2016, mais a décidé de l’annuler. La raison ? La « cabale » (dixit Le Point) qu’auraient menée contre lui « deux profs ». Cette « affaire » n’a pas eu un grand écho médiatique. Mais les quelques publications l’ayant traitée l’ont souvent fait à coups d’indignations faciles et de raccourcis malhabiles [2]. Revue de détails.

http://www.acrimed.org/Sa-liberte-d-expression-est-en-danger-soutenons?recherche=Vincent%20Bollenot



lundi 7 novembre 2016

Soirée - Rencontre autour du "Manuel d'Economie critique"

En attendant la publication d'un agenda de Novembre-Décembre plus étoffé en matière de rencontres et d'évènements, nous relayons une information concernant la rencontre-débat organisée par l'Association des Amis du Monde Diplomatique qui aura lieu le 15 Novembre à la Librairie Terre des Livres autour du "Manuel d'économie critique" en présence d'Hèlène Richard (co-directrice de l'ouvrage).

Entrée libre et gratuite sans réservation.

Équations impénétrables, courbes énigmatiques, raisonnements nébuleux… L’économie dominante invite à un double renoncement : devant les difficultés techniques d’un univers réservé aux experts, d’une part ; devant des « lois » scientifiques immuables, de l’autre. Le contre-manuel du « Monde diplomatique » entend inverser cette logique. Son ambition ? Rendre l’économie accessible au plus grand nombre et en souligner la nature politique. Bref, rappeler que, comme la chose publique, l’économie est l’affaire de tous. Et permettre à chacun de s’en emparer.

Il y a urgence : en signant l’échec des théories libérales, la débâcle financière de 2008 aurait pu inciter les gouvernements occidentaux à renouveler leurs politiques économiques. Elle a au contraire resserré le carcan de l’économie néoclassique, dans les chroniques matinales comme dans les manuels scolaires.

Nous avons donc réuni certains des spécialistes de l’économie les plus lucides – chercheurs, professeurs d’université et du secondaire, journalistes – autour des programmes de première et de terminale pour en proposer « notre » traitement. Autour de quatre objectifs : apporter un éclairage historique et international souvent oublié des programmes ; introduire les analyses d’écoles de pensée marginalisées dans les universités et privées d’accès aux médias ; démystifier les idées reçues qui installent le fatalisme dans les esprits ; dégager l’horizon en rappelant que d’autres voies s’ouvrent à nous.

Loin des dogmes, notre manuel invite à remettre l’économie au service de la société.

Infos pratiques : 

Librairie Terre des livres, 86 rue de Marseille, 69007 Lyon (Pour tout renseignement, commande, devis : 09 505 8 84 22 ou terredeslivres@free.fr ).

Les Amis du Monde Diplomatique de Lyonhttp://www.amis.monde-diplomatique.fr/rubrique26 / contact : Catherine Chauvin (catherine.chauvin@wanadoo.fr).

Lire « L’économie comme on ne vous l’a jamais expliquée dans les médias » par Renaud Lambert et Hélène Richard dans « Le Monde diplomatique » de septembre 2016 : http://www.monde-diplomatique.fr/2016/09/LAMBERT/56201

lundi 31 octobre 2016

Répression à Radio Canut : un animateur sous contrôle judiciaire

Nous relayons ici le communiqué publié par la radio locale indépendante Radio Canut concernant la  mise sous contrôle le 25 octobre d'un animateur de la station.
"Mardi 25 octobre la police à opéré une perquisition dans les locaux de radio canut, des enregistrement du direct* ont été saisis. ceci fait suite à des propos tenus à l'antenne en direct la semaine précédente. Une plainte pour « provocation au terrorisme » a été portée à l'encontre de deux animateurs. Notre président a été entendu comme témoin et deux animateurs ont été convoqués par les flics. Il s'agissait de propos vis à vis des actuelles manifs de flics. Un animateur a été placé en garde à vue mercredi 26 octobre. Il a un contrôle judiciaire et n'a plus le droit d'animer l'émission jusqu'au procès. Nous vous tiendrons informés du futur jugement.
Vive la radio libre !

Salutations canusiennes
*que les radios ont l'obligation légale de garder. "
http://iaata.info/Repression-a-Radio-Canut-un-animateur-sous-controle-judiciaire-1639.html

Addendum du 02 novembre :
Tant que le Conseil Supérieur de l'Audiovisuel n'a pas été saisi de l'affaire, la radio n'a rien à craindre. le Président de la station, qui est aussi le responsable de l'émission où les deux animateurs ont été mis en cause, n'est pas poursuivi.
Un communiqué de presse du bureau de la radio sera prochainement diffusé à ce sujet.

Addendum du 3 novembre :
Communiqué de presse du 02 novembre : https://www.radiocanut.org/index.php/15-news-de-la-radio/489-radio-canut-perquisitionnee-a-cause-d-une-blague

vendredi 28 octobre 2016

Journée lyonnaise de la critique des médias : le programme


Acrimed 69 organise le 5 novembre entre 14h et 23 heures, en partenariat avec la MJC du Vieux Lyon, sa journée de la critique des médias.

Au programme, des ateliers, des tables rondes, des lectures, des projections animés par des membres de l'association (qui fête ses vingt ans d'existence) avec la participation de journalistes indépendants de la presse nationale et régionale.

Venez discuter et échanger autour de la question des médias et de leur critique tout au long de la journée à l'espace bar et découvrir le travail de l'association à la table de presse Acrimed.
                                                                             
                                                                                   M.J.C du Vieux Lyon, 5 Place St Jean, 69005 Lyon                                                                                                                                                                    

                                                                                                 ENTRÉE LIBRE ET GRATUITE
                                                                                       
                                                                                        Possibilité de petite restauration sur place




lundi 17 octobre 2016

Pierre Rimbert et Henri Maler : audition programmatique sur les médias


Le projet de la France insoumise est une construction citoyenne élaborée  démocratiquement par la participation de ceux - encartés ou pas - qui ont bien voulu y contribuer, ceci contrairement aux autres qui sont projets ‘personnels’ au point que pour une même famille politique, LR  ou PS, chaque candidat, dans le culte de la personne, y va de sa différence.
C’est aussi un projet qui, dans sa préparation, a fait appel à et s’est entouré de ‘spécialistes’, pas nécessairement engagés politiquement pour la France Insoumise, afin qu’ils apportent, dans leur domaine, leur éclairage toujours précieux.
Ce sont ces interventions de ‘spécialistes’, dites : auditions programmatiques, qui sont proposées et auxquelles, selon son goût, on peut aller entendre.

Le lien vers l'audience programmatique sur les médias de Pierre Rimbert ( Le Monde diplomatique) et Henri Maler (Acrimed) :http://jlm2017poitou-charentes.blogspot.fr/2016/10/audition-programmatique-12-medias-henri.html

lundi 10 octobre 2016

Médiacritique(s) n°21 (octobre- décembre 2016)

Le nouveau numéro de Médiacritique(s) le magazine d'Acrimed vient de sortir !
Au sommaire :
5. Rire avec les violences conjugales
6. La mort d'Adama Traoré
Dossier :
9. L'art délicat de l'interview
12. Elkhabach mis en examen pour trafic de connivences.
13. L'éditocrate et le syndicaliste
17. Jean-Luc Mélenchon convoqué chez Nicolas Demorand
19. Le calvaire des Verts
21. Léa Salamé, vaillante garde frontières (sociales)
23. Loi Travail : le DR Jeckyll de BFM
25. L'interview-monologue présidentielle
27. " Nous sommes dépendants du bon vouloir des rédactions" (Philippe Poutou)
29. Bernard Tapie ou l'interview spectacle

32. Brexit : le meilleur du pire

Vous pouvez trouver Médiacritique(s) à Lyon dans les librairies suivantes :

1. Le Bal des ardents, 17 rue Neuve, 69001 Lyon
2. Passages, 11 rue de Brest, 69002 Lyon
3. La Gryffe, 5 rue Sébastien Gryfe, 69007 Lyon
4. Terre des livres, 86 rue de Marseille, 69007 Lyon

Commandes et abonnementshttp://boutique.acrimed.org/2-mediacritiques-abonnement.html


mardi 4 octobre 2016

Lire / écouter sur Internet


Sur le site de Rue 89 Lyon :
"Le Progrès monte en épingle une "hypothèse d'attentat" au Parc OL" (20/09/2016) : http://www.rue89lyon.fr/2016/09/20/le-progres-attentat-grand-stade/

Sur le site de Rebellyon :
"Nouvelle arme des CRS : quand Libé repompe mal une enquête publiée sur Rebellyon" (02/10/2016) : https://rebellyon.info/Nouvelle-arme-CRS-Libe-Rebellyon-16973

Sur le site de Radio Canut : 
"Celles du foot ": documentaire sonore à écouter mardi 4 octobre à 20h (ou à réécouter sur : https://www.radiocanut.org/index.php) : Pendant un an le documentariste Julien Baroghel a suivi les joueuses de la Cité scolaire Rive gauche dans le quartier du Mirail à Toulouse. Ce travail questionne la période de l’adolescence, la construction des identités, le regards des autres, au cours d’une année scolaire rythmée par les entraînements et la compétition pour ces jeunes footballeuses.

Agenda Octobre


 -----------------------------------------------------------------------------------

 OCTOBRE 2016
 -----------------------------------------------------------------------------------

- Samedi 01/10 
[CINEMA]

Projection- Concert au Ciné Duchère à partir de 18h30

Soirée ciné-chansons avec la projection à 21h30 du film  Sur quel pied danser ? de Paul Calori et Kostia Testut avec Pauline Etienne et François Morel.

"Alors que Julie pense décrocher un CDI dans une fabrique d'escarpins, un plan social chamboule ses rêves de stabilité : lutter aux côtés des ouvrières ou faire profil bas ?"

18h30: apéro d'accueil ; 19h00 : récital chansons ; 20h45 : buffet ; 21h30: film (tarif : 12 euros, réservation conseillée).

Infos pratiques : Ciné duchère : 308, avenue Sakharov, 69009, Lyon ; Tel : 04 72 17 0021 ; Metro D, arrêt Gare de Vaise, puis bus C6,  C 14, arrêt Balmont ou Piscine Duchère.

Site internet : http://cineduchere.fr



- Jeudi 13/10
[DÉMOCRATIE ; POPULISME]

Bibliothèque municipale de la Part-dieu de 18h30 à 20h30

"Qu'est-ce qu'un peuple ?" : conférence débat de la philosophe Catherine Colliot-Thélène, dans le cadre du cycle "Démocratie et populisme".

"Quel est le peuple de la démocratie ? Quel est le peuple du "populisme" ? L'usage aujourd'hui généralement péjoratif du terme "populisme"met en lumière les ambiguîtés de la démocratie moderne. Il invite à revenir sur la compatibilité problématique entre le principe de souveraineté du peuple et les normes de l'Etat de droit. mais aussi sur la tension qui existe entre l'exigence d'institutionnalisation du "pouvoir du peuple" et les virtualités subversives inhérentes à cette notion".

Infos pratiques :Bibliothèque Part-Dieu: 30 boulevard Vivier-Merle 69003 Lyon / Tél : 04 78 62 18 00 / Métro et trams arrêts Gare Part-dieu. Entrée libre.

- Jeudi 27/10
[SOCIALISME ; PSU]

Librairie Le Bal des ardents à 19h00

Rencontre avec Bernard Ravenel autour de son livre Quand la Gauche se ré-inventait, le PSU, histoire d'un parti visionnaire : 1960-1989, Editions La découverte.
Fondé en 1960 pour lutter contre la guerre d’Algérie, le Parti socialiste unifié (PSU) s’est rapidement donné les moyens politiques d’une stratégie authentiquement socialiste que ni le Parti communiste ni la SFIO ne proposaient. C’est l’histoire méconnue de cette organisation visionnaire que Bernard Ravenel – qui en fut membre jusqu’à sa dissolution en 1989 – retrace dans ce livre, avec passion et rigueur. Il y montre comment un parti, par l’action et la réflexion, a pu interpeller la société à contre-courant, sur nombre d’enjeux cruciaux toujours actuels.
Seul parti à soutenir pleinement le mouvement de Mai 68 et ses aspirations anti-autoritaires, le PSU a tenté d’en tirer les leçons pour construire un projet de société mariant socialisme et liberté. À partir des mobilisations sociales et de débats souvent intenses, il a avancé des propositions que la gauche historique a longtemps refusé de prendre en compte. Réduction massive du temps de travail, décentralisation et démocratie locale, émancipation des femmes, alternatives au nucléaire militaire et civil, solidarité avec les peuples du Sud et d’Europe de l’Est, égalité des droits pour les immigrés, préservation de l’environnement : sur tous ces thèmes, on découvrira avec surprise à quel point le PSU a joué un rôle précurseur de « lanceur d’alerte ».

Loin d’être un accident de l’histoire, le PSU, du fait aussi de sa composition plurielle où se côtoyaient intellectuels, cadres, ouvriers, paysans et étudiants, chrétiens et athées, réformistes et révolutionnaires, a pu anticiper des problèmes qui restent irrésolus. Une lecture salutaire pour tous ceux qui entendent aujourd’hui participer à la construction de l’avenir.

Infos pratiques :17, rue neuve, Lyon 1er / Tel : 04.72.98.83.36 / Métro : arrêt Hôtel de ville ou Cordeliers.
site internet : http://www.lebaldesardents.com/page_5,fr,8,5.cfm

- Vendredi 28 /10
[CINEMA ; RAPHAEL CORREA]

Ciné- Duchère à 20h

L'association des Amis du Monde Diplomatique de Lyon propose une projection- débat autour du film On revient de loin (opération Correa, épisode 2) de Pierre Carles et Nina Faure.
La projection sera suivie d'un débat en présence de Nina Faure, co-réalisatrice du film.

Depuis 2007 en Équateur, le gouvernement de Rafael Correa a refusé de payer une partie de la dette publique, récupéré la souveraineté sur ses ressources naturelles face aux multinationales. Grâce à des politiques de redistribution, la pauvreté et les inégalités ont baissé fortement tandis que la classe moyenne a doublé en huit ans. Pierre Carles, Nina Faure et leur équipe débarquent tout feu tout flamme dans ce nouvel Eldorado. Mais, à leur arrivée, les rues s’embrasent. En sillonnant le pays en ébullition, nos deux réalisateurs tirent des leçons parfois opposées : l’un voudrait que Correa vienne retaper la France, l’autre s’interroge sur la nécessité d’un homme providentiel.

Le site du film : http://www.pierrecarles.org/On-revient-de-loin

Le lien vers la page ZINC (le réseau social du Monde Diplomatique des AMD de Lyon : http://zinc.mondediplo.net/people/amd_lyon)

Infos pratiquesCiné duchère : 308, avenue Sakharov, 69009, Lyon ; Tel : 04 72 17 0021 ; Metro D, arrêt Gare de Vaise, puis bus C6,  C 14, arrêt Balmont ou Piscine Duchère (http://cineduchere.fr)


vendredi 9 septembre 2016

Lire : Les drôles de "médiations" du médiateur de Radio France

 
Sarah, d'Acrimed 69, vient de publier un article sur le site national.
 
Les drôles de "médiations" du médiateur de Radio France ("Critiquer les auditeurs pour exonérer les journalistes maison de toute remise en cause")
 
 
 
 

samedi 3 septembre 2016

Prochainement : Réunion de rentrée de l'antenne lyonnaise d'Acrimed

Réunion de rentrée de l'antenne lyonnaise d'Acrimed avec à l'ordre du jour l'organisation de la journée lyonnaise de la critique des médias (http://www.mjcduvieuxlyon.com/evenements/la-critique-des-medias-dans-tous-ses-etats/) mais aussi les réponses à donner aux sollicitations en cours, les projets divers (projections débats, écriture de textes pour le site, les animations et interventions pour des organismes de formations...).


La date et le lieu seront précisés dès que possible.

Acrimedement...

samedi 6 août 2016

Ecouter "Mégacombi" l'émission de Radio Canut

Nous publions avec grand plaisir les dernières nouvelles de l'excellente émission de Radio Canut

"Pour passer un bon mois d'août, dans les embouteillages, sur la plage,
Pour accélérer les heures de tafs, pour procrastiner pendant la canicule,
Pour revivre ce fou printemps social et radiophonique,
Pour vous faire patienter jusqu'à la saison 9 qui démarrera le 7 septembre

Podcaster la saison 8 de la "Mégacombi", la meilleure émission de la bande FM.

Megacombi, c'est chaque semaine les meilleurs sketches d'actualité, des cartes postales sonores de la rue et du monde, des reportages de terrain, des documentaires intimistes, un vrai faux journal, des feuilletons, de la poésie, des récits, une playlist qui pète... le tout joué en direct !

http://www.megacombi.com

Et toujours, nos deux émissions sur l'état d'urgence, celle post Bataclan de novembre (1), avec un son exclusif du Stade de France et une rescapée du mois de novembre. Et celle de Février avec des fichés S, des perquisitionnés et des assignés (2).

Du début des manifs contre la Loi Travail (3) au passage en 49-3 (4), en passant par la Radio debout à Lyon (5), sans oublier les casseurs (6), la Mégacombi a été l'émission officielle de la révolution de ce printemps.

Après ce printemps plein de répression et la mort d'Adama Traoré, ré-écoutons "Nik la police" (7), l'émission où tout le monde adore le bleu avec notamment la reconstitution du procès du policier qui a tué Amine Bentounsi.

Toujours d'actualité, "Crise de foi" (8), avec un featuring du bras droit de Monseigneur Barbarin, toujours plus blanc que blanc, face aux anciens scouts qui parlent.

Bientôt d'actualité, écoutez l'émission de la mort de Jacques Chirac avant tout le monde (9)

A l'approche du Festival d'Aurillac, ré-écoutez notre spéciale sur les Punks à chiens (10)

Et enfin notre émission annuelle de Radio sur la Radio (11), avec plein de gens qui essayent de dire des choses intelligentes avec les mots "radio" et "liberté" (avec même des special featuring de stars comme Patrick Cohen, Alain Damasio, Difool).

La Megacombi revient le 7 septembre, en direct le mercredi à 18h sur Radio canut
https://www.radiocanut.org

1 : http://audioblog.arteradio.com/post/3067680/l_etat_d_urgence__c_est_tendance/
2 : http://audioblog.arteradio.com/post/3069170/etat_d_urgence_2/
3 : http://audioblog.arteradio.com/post/3070229/le_monde_ou_rien___ou_20euros___h_/
4 : http://audioblog.arteradio.com/post/3071111/49_1__49_2__49_3__/
5 : http://audioblog.arteradio.com/post/3070825/partir_en_live_avec_radio_debout/
6 : http://audioblog.arteradio.com/post/3072206/je_veux_casser_librement/
7 : http://audioblog.arteradio.com/post/3070078/nik_la_police/
8 : http://audioblog.arteradio.com/post/3069814/crises_de_foi/
9 : http://audioblog.arteradio.com/post/3066703/jacques_chirac/
10 : http://audioblog.arteradio.com/post/3068323/punk_a_chien/
11 : http://audioblog.arteradio.com/post/3069554/radio___libre____vive_la_radio_3_/

samedi 23 juillet 2016

A lire sur Rebellyon : d'un "Libération" à l'autre...

Un article intéressant à lire sur le site de Rebellyon, en contrepoint à la lecture des éditions estivales du quotidien. 
La période la plus récente qui a vu, fin 2013, le désengagement financier de Rotschild dans la capital du titre au profit du milliardaire Patrick Drahi (Numéricable, SFR, L'Express...) n'est toutefois pas abordée.

                                                                                                                                     

"Oh, Jules Vignes, qu'ont-ils fait du journal Libération ? En effet, à St Genis-Laval le 1er juillet 1927, c'est Jules Vignes qui a édité le premier journal Libération. C'était une gazette libertaire, dont le titre a été repris plusieurs fois. Journal clandestin pendant la résistance, puis quotidien à partir du 21 août 1944. Le projet de 1973 d'un Libération qui donne la parole au peuple a vite tourné court avec Serge July, pour devenir aujourd'hui le journal de Rotschild et du capitalisme acoquiné au PS. Quelle dégringolade !!'

Le lien vers l'article sur le site de Rebellyonhttp://rebellyon.info/Oh-Jules-Vignes-qu-ont-ils-fait-du

                           

vendredi 15 juillet 2016

Lire et voir sur Internet

Petite sélection de liens internet à consulter en ce mois de juillet : une revue et des journaux indépendants à (re) découvrir et soutenir, les derniers billet du blog Ma vie au poste, de Samuel Gonthier et deux vidéos du you tubeur sardon Usul sur David Pujadas et Elisabeth Levy.

1. Le Progrès social
C'est un quotidien national, engagé et sans aucune publicité créé et animé par des journalistes professionnels et des citoyens engagés sur le terrain et résidant dans plusieurs régions de France.
"Très attachés à la liberté et au pluralisme de la presse, (Le Progrès social) est convaincu que dans une société où elle appartient majoritairement à de grands groupes financiers, il y a un espace à reconquérir. Plus que jamais, nous avons besoin de médias alternatifs et de contre-pouvoirs. Etre édité sur le support traditionnel du papier est selon nous primordial. D'abord pour des raisons tactiles (la sensation que procure le papier), ensuite parce que toutes les études prouvent que la lecture sur papier induit une meilleur attention.

Le lien : http://www.leprogressocial.fr

2. Frustration
"Bénévoles, nous ne sommes pas des militants politiques, pas des journalistes, pas des intellectuels, experts de rien du tout. Nous sommes trois citoyens que rien ne prédestinait à parler de politique. Nus avons fait l'expérience de l'injustice comme beaucoup, progressivement, lors de notre entrée sur le marché du travail, en marchant dans la rue, en regardant les infos... Nous avons eu envie de faire Frustration pour que ceux qui partagent ce sentiment - la frustration de vivre dans une société qui promet la prospérité alors qu'elle creuse les inégalités, qui exalte l'égalité alors qu'elle favorise ceux qui ont déjà tout, qui prône le "vivre-ensemble" alors que ses dirigeants et ses journalistes ont fait du fait divers et du mépris des pauvres leur thème favori-puissent y voir leurs doutes étayés par nos recherches, leurs malaises exprimés dans nos lignes. Mais surtout pour ceux qui se sentent légitimes à trouver les choses injustes sans avoir besoin de se reposer sur un dogme, une tradition politique ou philosophique ou encore une doctrine économique. C'est pourquoi vous ne trouverez pas dans Frustration des citations d'un "texte fondateur" ou un verset d'une Bible quelconque".

Acheter en librairie : http://www.frustrationlarevue.fr/?page_id=75
Commander en ligne : http://www.frustrationlarevue.fr/?post_type=product
S'abonner à la revue : http://www.frustrationlarevue.fr/?page_id=596

3. Des nouvelles du journal indépendant de Grenoble "Le postillon":

"Enfin un procès pour Le Postillon : une interview exclusive et pleine de philosophie
Il y a quelques mois, Christophe Ferrari, président de la Métro et maire de Pont-de-Claix, portait plainte pour injure et diffamation contre le journal Le postillon. L'artcle incriminé, paru dans le numéro 33 de décembre 2015, portrait peu flatteur de l'action du maire et de son adjointe Yveline Denat. Dans un souci "je suischarliste" de respercter la liberté de la presse (mais pas trop), ces derniers ont décidé d'attaquer le Postillon en justice. le journal en profite pour organiser un vernissage où on mangera des petits fours... et "Haro ! en profite pour leur poser quelques questions :
https://haro-grenoble.info/spip.php?article76

Tout savoir sur Le Postillon : http://www.lepostillon.org

4. Ma vie au poste, le blog de Samuel Gonthier

- 15 juin 2016 :  Meurtres de Magnanville : DAESH, la CGT et "les casseurs" dans le même panier médiatique : http://television.telerama.fr/television/meurtres-de-magnanville-daesh-la-cgt-et-les-casseurs-dans-le-meme-panier-televise,144024.php

- 20 juin 2016 : Le conseil de France deux à la CGT : organiser une manif de supporters irlandais : http://television.telerama.fr/television/le-conseil-de-france-2-a-la-cgt-organiser-une-manif-de-supporters-irlandais,144151.php



5. Vidéo : "Le journaliste : David Pujadas" par Usul. Une semaine du JT de Pujadas passée à la loupe (51 minutes) : https://www.youtube.com/watch?v=OWCqcRI7qCs


6. Vidéo : "La polémiste : Elisabeth Lévy"(34 minutes) par Usul.
https://www.youtube.com/watch?v=05OaQNkZ_9E


Médiacritique(s) n° 20 (juillet -septembre 2016)

Le numéro 20 de MEDIACRITIQUE(S), le magazine trimestriel d'ACRIMED, consacré au traitement médiatique des mobilisations contre la "Loi travail" vient de sortir.

En voici le sommaire :

5. Trois mois de mobilisation médiatique pour la "Loi travail".
7. Monsieur Niet et les "Yes men" d'Europe 1
10. Matraquage médiatique sur les mobilisations
14. Au secours des mal aimés de la Police
21. L'éditocratie unanime : haro sur les grèves
23. Dans les magazines féminins, la Loi (El Khomri) du silence
25. Tribunaux médiatiques pour syndicalistes "radicalisés"
29. Faites le plein d'infos avec Morandini
Encart estival :

17. Champions en titres
18-19 : Des livres et des films pour profiter de l'été
20: Tweeté ou pas tweeté ?

Où trouver MEDIACRITIQUE(S) à Lyon :

Librairie Le Bal des ardents, 17 rue neuve, 69001 Lyon

Librairie Passages, 11, rue de Brest, 69002 Lyon

Librairie La Gryffe, 5, rue Sébastien Gryphe, 69007 Lyon

Librairie Terre des livres, 69007 Lyon


Pour commander le numéro en ligne : http://boutique.acrimed.org/73-mediacritiques-au-numero-mediacritiques-n-20.html

Les quelques numéros de Mediacritique(s) déjà épuisés sont disponibles gratuitement au format .pdf :

n° 1 : http://www.acrimed.org/Cadeau-Mediacritique-s-notre-trimestriel-imprime-no1-octobre-2011-en-pdf
n°11 : http://www.acrimed.org/Cadeau-Mediacritique-s-notre-trimestriel-imprime-no11-avril-2014-en-pdf
n°12 : http://www.acrimed.org/Cadeau-Mediacritique-s-notre-trimestriel-imprime-no12-juillet-2014-en-pdf


mercredi 1 juin 2016

Agenda Juin

 -----------------------------------------------------------------------------------

 JUIN 2016
 -----------------------------------------------------------------------------------
- Vend. 03/06
- [RENCONTRE. LOI TRAVAIL]

Librairie La Gryffe à 19h00

Rencontre/débat avec Jacques Wajnsztejn, autour de la brochure hors série de "Temps critiques", mai 2016, "Un printemps en France ? Projet de loi-travail et Nuit Debout".

Infos pratiques : La Gryffe, 5, rue Sébastien Gryphe, 69007 Lyon / Metro B et D, arrêt Saxe Gambetta ou Tram T1, arrêt Guillotière ou


- Sam. 04/06
- [RENCONTRE. FEMINISME]

Librairie Terre des livres à 15h00




Rencontre avec Isabelle Cambourakis, éditrice, et Nassira Hedjerassi, sociologue de l'éducation, autour de l'ouvrage "Ne suis-je pas une femme" de Bell Hooks (éd. Cambourakis, 2015).

" Ne suis-je pas une femme", telle est la question que Sojourner Truth, ancienne esclave, abolitionniste noire des Etats-Unis pose en 1851 lors d'un discours célèbre, interpellant féministes et abolitionnistes sur les diverses oppressions subies par les femmes noires : oppressions de classe, de race, de sexe. Héritière de ce geste, Belle Hooks, décrit dans ce livre devenu un classique, les processus de marginalisation des femmes noires et met en critique les féministes blancs et leur difficultés à prendre en compte les oppressions croisées"


Infos pratiques : 
Librairie Terre des livres, 86, rue de Marseille, 69007  Lyon / tel : 09 505 884 22,  






- Merc. 08/06
- [CONFERENCE. SPORT]

Bibliothèque Municipale de la Part-Dieu de 18h00 à 20h00 :
1. "Football et intégration : en terrain neutre ?  Rencontre avec les réalisateur (trices) du web documentaire " Demandeurs d'asiles Football Club "
2. Conférence-débat du sociologue Stéphane Beaud : "Les affaires autour de l'équipe de France de football : quels enjeux sociaux et politiques ? "

Infos pratiques : Bibliothèque Part-Dieu: 30 boulevard Vivier-Merle 69003 Lyon / Tél : 04 78 62 18 00 / Métro et trams arrêts Gare Part-dieu. Entrée libre.


- Jeu 09/06
- [AMD. ECONOMIE]

Librairie Terre des livres à 19h00 :



Rencontre-débat avec Christian Cauvin, autour de son ouvrage "La fin du capitalisme et la nécessaire invention d'un monde nouveau" (éd. L'Harmattan).

Une soirée organisée par l'association des Amis du Monde Diplomatique de Lyon.  Entrée libre

"Si le capitalisme est condamné parce qu'il atteint ses limites, il est nécessaire d'accélérer sa disparition, car le mouvement d'émancipation est le gage de la réussite future et de l'instauration d'une démocratie qui ne soit pas uniquement formelle. Demain la démocratie... mais après le capitalisme."

Infos pratiques :
Librairie Terre des livres, 86, rue de Marseille, 69007  Lyon / tel : 09 505 884 22,

AMD de Lyon: catherine.chauvin@wanadoo.fr





- Sam 11 / Dim. 12/ 06
- [NUIT DEBOUT]
Le Croiseur, 4, rue Croix- Barret, 69007  Lyon à partir de 14h
Université Debout hors Guichard : "Arts, sciences et politiques. Convergences des luttes, des buts, des flux".
(Programme en cours d'organisation)

Infos pratiqueshttps://nuitdeboutlyon.fr

- Jeu.30/06
- [CAFE REPAIRE]

Jeudi 30 juin à  20h30 au Kotopo,  Débat du « Repaire des amis de Là-bas-si-j'y suis » 
"La situation des migrants mexicains à la frontière des Etats-unis : quels parallèles avec la crise actuelle des migrants ?". Entrée libre.

Infos pratiques: Le Kotopo, Café Espace culturel international, 14, rue René Leynaud, 69001 Lyon / tel: 04 72 07 75 49 / Métro arrêt Croix Paquet.
Internet : http://kotopo.net

mercredi 25 mai 2016

Traitement médiatique des manifestations contre la Loi Travail

Nous relayons ici le communiqué de presse de l'intersyndicale du Rhône CGT-FO-FSU-SOLIDAIRES-CNT-UNEF-CNT-SO en réaction au traitement médiatique du mouvement social contre la Loi Travail.
Un appel à la déontologie

"Une méfiance et une défiance vis-à-vis des journalistes est en train de monter en France, et en particulier dans le Rhône. Au fur et à mesure des articles parus dans la presse écrite ou visible dans les médias de masse (internet, télé etc...), les militant.e.s mobilisé.e.s contre la loi Travail, sont amené.e.s à considérer de plus en plus les journalistes comme les porte-parole des pouvoirs politique et économique ... et de la police.
Le traitement médiatique des manifestations, avec une focalisation sur les violences et les « casseurs » par les journaux télévisés, toutes chaînes confondues, pose question. Le dernier en date, avec le reportage de TF1 dans 7 à 8 sur « les violences à Lyon », montre clairement un traitement de l’information orienté, faisant fi de la déontologie et de l’impartialité inhérente au journalisme général par opposition au journalisme d’opinion.
Le gouvernement essaie de discréditer le mouvement de contestation de la loi travail populaire et majoritaire dans l’opinion. L’Intersyndicale du Rhône regrette que certain.e .s journalistes y contribuent par obéissance à leur hiérarchie, par recherche de sensationnel, par manque de recul, par négligence des principes professionnels...
Pourtant les règles de la profession sont claires : « un journaliste digne de ce nom
.../... tient la calomnie, les accusations sans preuves, la déformation des faits, le mensonge pour les plus graves fautes professionnelles, .../... tient le scrupule et le souci de la justice pour des règles premières, ne confond pas son rôle avec celui du policier ». (Charte des devoirs professionnels des journalistes français, juillet 1918, révisée en 1938).
L’Intersyndicale du Rhône regrette que dans certaines rédactions, les journalistes et leur hiérarchie aient l’indignation sélective à l’occasion des mouvements sociaux. Quand des portiques d’écotaxes sont détruits, les responsables ne sont pas des « casseurs » mais des « bonnets rouges » symboles d’une région en lutte. Quand, après une semaine de mobilisation des agriculteurs et agricultrices, le montant des dégâts se monte à 4 millions d’euros, on ne parle pas de casseurs mais de « colère compréhensible » d’une population en souffrance.
Rien à voir avec le lynchage médiatique subi par les salarié.e.s en lutte de Goodyear ou d’Air France qui n’ont pas bénéficié, loin de là, de la même mansuétude de la part de la « grande presse ». Cette dernière n’a pas non plus beaucoup rappelé les 8000 emplois supprimés, la fermeture d’Aulnay ou le sauvetage par l’Etat de la banque PSA-finance lors de l’annonce du salaire indécent du PDG de Peugeot (5,2 millions d’euros en 2015). Rien non plus sur le contrat de compétitivité et les mesures de modérations salariales chez Renault en 2013 qui ont permis à son PDG d’augmenter sa rémunération de 2,6 à 7,2 millions d’euros en un an !
Nous rappelons ici, qu’aujourd’hui aucune casse, comparable à celles très médiatisées dans d’autres villes, n’est à déplorer à Lyon lors des manifestations organisées par l’Intersyndicale du Rhône, tout juste peut-on regretter l’envoi de peinture sur quelques DAB !
Pour l’Intersyndicale du Rhône la violence est d’abord celle des salaires indécents des PDG du CAC 40 et d’un système économique qui broie les plus faibles. C’est surtout l’attaque violente faite au code du travail par un gouvernement toujours plus à l’écoute des patrons du CAC 40 et de leur représentant Pierre Gattaz. Il y a beaucoup de violences à rappeler, à interroger et à dénoncer autres que celles des bris de vitrines d’agences bancaires ou de boutiques de marques de luxe !
Si les journalistes doivent témoigner des violences lors des manifestations contre la loi travail, ils doivent tout autant rendre compte des violences policières inacceptables comme les tirs de flash-ball dans les visages, les lancers de grenade de désencerclement en hauteur et non au sol, les coups de matraque sur des manifestant.e.s assis.es, ou la tactique provocatrice de la coupure des cortèges, sans parler des canons à eau employés à la va-vite sans aucun discernement et du retour des voltigeurs qui n’avaient plus été vu depuis 1986 !
De plus, de nombreux.ses manifestant.e.s blessé.e.s se retrouvent en grande difficulté pour déposer plainte, car des commissariats du Rhône refusent d’enregistrer leurs plaintes et s’assoient ainsi sur un droit constitutionnel !
Les journalistes présents lors des manifestations ne peuvent pas ne pas avoir vu ces violences policières. En outre, il y a suffisamment de témoignages, de récits et d’images de blessures sur les réseaux sociaux pour que les journalistes trouvent matière à relater de manière équilibrée de la réalité du malaise social qui s’exprime dans les rues du pays.
Nous en appelons donc à votre déontologie et à votre impartialité pour rééquilibrer les messages diffusés par la presse en recentrant le débat sur le fond, à savoir l’iniquité de la loi Travail qui veut inverser les normes du code du travail, et de faire état des propositions que les syndicats du Rhône et France portent pour un renforcement du code du travail qui ne nous renverrait pas au XIXème siècle."


dimanche 22 mai 2016

Acrimed 69 sur Radio Canut

Le 19 mai, Pascal et Vincent étaient présents dans le studio de Radio canut pour une quatrième chronique d'Acrimed dans le "Canut infos" présenté par Delphine et Laurent.

Il y a été question du traitement médiatique du mouvement social contre la loi Travail et aussi de l'initiative d'un collectif de "Journalistes debout"appelant à se mobiliser pour la défense et le développement d'une presse indépendante.

L'émission est à écouter ou réécouter sur le lien  :

https://blogs.radiocanut.org/canutinfos-jeudi/

Sur "Journaliste debout"http://www.acrimed.org/Un-collectif-de-journalistes-debout-se-mobilise?recherche=journalisme%20debout

Le site de Radio canuthttp://www.radiocanut.org

samedi 14 mai 2016

Voir et écouter sur Internet

Une sélection de liens intéressants à découvrir sur la toile.

1. Deux journalistes d'I-Télé sommés de s'expliquer sur une information mensongère qu'ils viennent de passer en direct :
https://www.facebook.com/CINEMETEQUE-269655133059043/videos

... Et la couverture de l'évènement par le site Rue 89 :
http://rue89.nouvelobs.com/2016/05/06/surveillance-medias-militants-houspillent-deux-journalistes-ditele-263966#!

(à noter la conclusion de l'article en forme de défense professionnelle des confrères mis en question par les manifestants contre la Loi travail)

2. Quand le cabinet de Manuel Valls envoie un SMS en direct à un journaliste de BFM TV (son plateau serait saturé de féroces opposants à la loi travail!):
https://www.youtube.com/watch?v=8pYDqavHgE4

3. Un entretien avec Pierre Rimbert (Le Monde diplomatique) sur le site de Là-bas si j'y suis :

"Contester avec modération : du drapeau rouge au nez de clown, la contestation est devenue gentillette. On demande pas grand chose, on obtient encore moins, mais c'est mieux que rien. En France, le mouvement contre la Loi travail a déjà le mérite de secouer ce long renoncement"
http://la-bas.org/les-emissions-258/les-emissions/2015-16/contester-sans-moderation-entretien-avec-pierre-rimbert

4.  Le dernier billet du blog de Samuel Gonthier ("Ma vie au poste") :

"Pour la fête du Travail, France deux s'en prend à la Sécurité sociale"
http://television.telerama.fr/television/pour-la-fete-du-travail-france-2-s-en-prend-a-la-securite-sociale,142368.php

jeudi 5 mai 2016

Médiacritique(s) n° 19 (avril-juin 2016)

Au sommaire de ce nouveau numéro :

p. 5 : ACRIMED a 20 ans !

p. 8 : Loi Bloche : renoncements et bricolages

p. 11 : Argentine : les grandes maneuvres de Macri

p. 13 : lire: Une autre histoire de l'édition française de Jean-Yves Mollier

Le grand dossier : Racisme médiatique

p. 19 : introduction

p. 23 : racisme dans les rédactions : parole à trois concernées

p. 25 : quand LCI reçoit Marwan Muhammad (CCIF) : interview ou interrogatoire ?

- p. 27 : aux USA déjà, à l'aube de l'an 2000...

- p. 29 : vous avez dit "Médias communautaires" ?

- p. 31 : critique culturelle ou choc des civilisations ?


Où trouver Médiacritique(s) à Lyon  :

1. Librairie Le bal des ardents, 17 rue Neuve, 69001 Lyon
2. Librairie Passages, 11 rue de Brest, 69002 Lyon
3. Librairie La Gryffe, 5 rue Sébastien Gryphe, 69007 Lyon
4. Terre des livres, 86 rue de Marseille, 69007 Lyon

samedi 30 avril 2016

Agenda de Mai 2016


 -----------------------------------------------------------------------------------

 MAI 2016
 -----------------------------------------------------------------------------------
- Mar. 10/05

- [DOCUMENTAIRE. SPORT]

Bibliothèque du 7ème Jean Macé à 19h00 :
Projection-rencontre autour du film Un vrai sport de gonzesse (Où l'histoire du football féminin et de l'émancipation des femmes en France de ses origines jusqu'à nos jours) de Farid Haroud.

Au travers de portraits croisés incarnés par des amateurs enthousisastes, des lycéennes déterminées du sport études de Vaulx-en-Velin et les championnes indétrônables de l'Olympique lyonnais, le film raconte la passion, les obstacles, les clichés stigmatisant et les épopées sportives".
Le film sera suivi d'une discussion avec Cécile Locatelli et Camille Abily, footballeuses internationales.

Infos pratiques : Bibliothèque Jean Macé : 2, rue Domer, 69007 Lyon / Tél : 04 78 96 48 30 / Métro et trams arrêts Jean Macé. Entrée libre.

- Merc. 11/05

[CONFERENCE, ECONOMIE ]

Maison des Associations à 18h00 :
Conférence de Keith Dixon, professeur honoraire de civilisation britannique à Lyon 2 organisée par l'Association L'Improbable

"Bouter les anglais hors d'Europe ? Pas besoin de Jeanne d'Arc ? le "Brexit" suffira-t-il ?"

Infos pratiques : Maison des associations, 5, place Saint Jean, Lyon 5ème / Métro arrêt St Jean Vieux Lyon / Site internet : www//limprobable.org / courriel : limprobable88@orange.fr. Entrée libre


— Je. 12/05

- [CONFERENCE, SOCIAL ]

Palais du travail, salle de conférence à 19h00 :
Conférence- débat de Sophie Béroud, Maitresse de conférences en Sciences politiques Lyon 2, organisée par les Amis du Monde Diplomatique de Lyon.

"Le référendum dans le projet de Loi travail : imposture à la démocratie d'entreprise"

Infos pratiques : Palais du travail, 9, Place Lazare Goujon, Villleurbanne, Métro arrêt Gratte-ciel
AMD de Lyon : http://www.amis.monde-diplomatique.fr/rubrique26 /
contact : catherine.chauvin@wanadoo.fr
Entrée libre.


— Sam. 14/05


- [CONFERENCE, INTELLECTUELS ]

Ecole Nationale supérieure des Beaux Arts à 14h00: 
Rencontre - débat avec François Cusset, historien des idées et professeur de civilisation américaine à Nanterre.

"Les intellectuels en action" (dans le cadre du 2ème Festival de la revue Livraisons du 12 au 15 mai)

"Aujourd'hui, l'intellectuel n'est plus un phare, dilué par une multitude de dispositifs (informatiques, communicationnels, télévisuels, etc.,). Il est souvent remplacé par des "experts" du système culturel marchand. François Cusset tentera de redéfinir ce que peut être un intellectuel aujourd'hui."

Infos pratiques : ENS Beaux Arts, 8 bis, quai Saint Vincent, Lyon 1er, bus 19, 31,40, C14 arrêts Subsistances ou Métro A arrêt Hôtel de ville (15mn à pied sur les quais de Saône, direction Vaise) / site du Festival : www.livraisons-revues.org


— Du 23 au 28 /05

- [FESTIVAL]

MJC Saint Jean, Vieux Lyon, MJT des Rancy et MJC Jean Macé
Festival  Mutineries des arts et de la parole engagée

avec notamment le 26 mai à 20h00 (MJC Jean Macé) : lecture gesticulée sur l'emprise du capitalisme par Jules Jobard et Romain Ozanon et le 28 mai, la nuit mutine du cinéma militant (MJC St Jean).

Infos pratiques : site du festival : http://www.mjcduvieuxlyon.com/evenements/mutineries/


— Mai 2016

- [EXPOSITION]
Bibliothèque municipale de la Part-dieu
"Pasolini : una vita violenta"

"40 ans après son assassinat, la Bibliothèque Municipale tenait à rendre hommage à Pier Paolo Pasolini, l'un des plus grands poètes, écrivains et réalisateurs italiens du XXème siècle. Personnage aux multiples facettes, il n'a cessé de se questionner et de questionner la société dans laquelle il vivait jusqu'à en mourir tragiquement. Pour répondre à ces différentes interrogations, c'est sa quête d'absolu et de spiritualité qui a été privilégiée dans le cadre de l'exposition."

Infos pratiques : BM Lyon, 30 boulevard Vivier-Merle, Lyon 3ème / Métro ligne B arrêt Part-dieu ; trams: T1 et T3 arrêt Vivier-Merle / tel : 04 78 62 18 00 / courriel : bm@bm@-lyon.fr


samedi 23 avril 2016

Soutenir la Nuit Debout à Lyon !!


Parce qu'il nous apparaît si important et précieux dans cette période de lutte et de résistance, nous soutenons le mouvement NUIT DEBOUT LYON de la Place Guichard.

Toutes les informations nécessaires pour la rejoindre et y participer sont disponibles sur le site : https://nuitdeboutlyon.fr

Vous pourrez y trouver le programme au jour le jour des commissions et des actions proposées, les compte-rendus des Assemblées générales, mais aussi des tracts- affichettes à imprimer et à diffuser, etc...

Des exemplaires de tracts Acrimed sont à disposition à la Nuit debout du côté du "Kiosque" sous la forme de deux lexiques de la langue automatique officielle des médias par  temps de grève" et "par temps d'Europe" (et inspirés de l'article publié sur le site : http://www.acrimed.org/Lexique-pour-temps-de-greves-et-de-manifestations-version-2010?recherche=Lexique).


Et aussi un lien vers un article intéressant sur le site de Rue 89 Lyon : http://www.rue89lyon.fr/2016/04/22/nuit-debout-lyon-confronte-la-question-des-actions-violentes/

Enfin un dernier lien sur la dernière et remarquable intervention publique de Frédéric Lordon à la Bourse du Travail de Paris : http://la-bas.org/la-bas-magazine/reportages/frederic-lordon-il-faut-chasser-les-gardiens-du-cadre



samedi 16 avril 2016

Appel à souscription : 60 000 euros pour que vive ACRIMED !


Acrimed vient de fêter ses 20 ans.

Mais Acrimed est une "créature fragile" puisqu'elle repose sur une "activité militante, pour l'essentiel bénévole, et ne dispose que de faibles ressources financières".
Il ne sert à rien de se raconter des histoires : pour qu'Acrimed continue à exercer dans des conditions acceptables ses activités, il nous faut de nouvelles "ressources", sans lesquelles nos caisses continueront de se vider dangereusement, laissant craindre un dépôt de bilan, qui pourrait survenir à la fin de l'année 2016.

L'intégralité de l'annonce pour la souscription est ici :

http://www.acrimed.org/Appel-a-souscription-60-000-euros-pour-que-vive

Pour faire un donhttp://boutique.acrimed.org/14-faire-un-don.html





Pour adhérer : http://boutique.acrimed.org/4-adhesion.html

Acrimed a envie de continuer. Alors si vous partagez cette envie, faites-vous plaisir, faites-nous plaisir : donnez, soucrivez, adhérez !!